Ce film sorti en 2010 reprend quelques éléments autobiographiques de la vie du jeune IP MAN ainsi que des maîtres qui l’ont influencés durant son apprentissage du Wing Chun. Incarné par DU Yuhang, avec SAMMO HUNG (Hong Jin Bao) et le véritable fils aîné de IP MAN, IP CHUN qui a reçu une récompense comme meilleur second rôle. Cette oeuvre a été également été primé durant le Festival International du Film à Shanghai.

Synopsis du film :

Après le décès du renommé maître CHAN WAH CHUN à Foshan (dans la province du Guangdong dans le Sud de la Chine), le jeune IP MAN continue l’étude du Wing Chun sous la direction du meilleur disciple du maître, NG CHUN SUI. Après quelques années, Ip Man quitte son frère adoptif IP TIN CHI pour poursuivre ses études à Hong Kong où il subit mépris et insultes de la part des étrangers. C’est à ce moment qu’il fait la connaissance de son « troisième mentor » en la personne de LEUNG BIK. Ce dernier enseigne à IP MAN de nouvelles variantes qui l’aideront à perfectionner son Wing Chun Kung fu. De retour à Foshan, il s’éprend de WING SHING bien que leurs positions sociales respectives posent des contraintes sur leur relation. Au même moment, NG CHUN SUI, qui revendique un Wing Chun originel, s’aperçoit que le Kung fu de IP MAN s’est écarté des enseignements traditionnels et s’en offusque. Comment alors IP MAN va-t-il pouvoir faire accepter à son mentor cette évolution sans lui causer de tort ? C’est alors que IP MAN découvre le secret de son frère adoptif TIN CHI…

Bande-annonce du film :

Un film reste un film avec une part de fiction importante pour conserver l’aspect spectacle. L’impression est donc un peu faussée. Cet opus reprend donc la genèse de Ip Man en décrivant son environnement et ses principaux instructeurs durant sa jeunesse. On y voit alors un Ip Man très doué (mais un peu frêle à mon goût) luttant contre l’occupant japonais et cherchant sans cesse à faire évoluer ses propres techniques martiales.

Inutile de comparer les prestations d’acteur entre Donnie Yen et Du Yuhuang, d’abord parce que l’époque et les « objectifs » des 3 films sont très différents et puis aussi et surtout car l’expérience cinématographique des 2 protagonistes sont diamétralement opposées. Mais bon, personnellement, j’ai plutôt un faible pour Donnie Yen sûrement parce que j’ai adoré ses scènes d’action dans d’autres oeuvres comme notamment Flash Point. Parmi les choses à retenir:

  • LEUNG BIK est incarné dans le film par IP CHUN, le véritable fils de IP MAN, qui enseigne toujours à Mongkok à Hong Kong (à approximativement 25 minutes de chez moi en prenant le bus 701…)
  • SAMMO HUNG (ou HONG JIN BAO en mandarin) joue donc le rôle de CHAN WAH CHUN qui serait le maître de IP MAN. Le personnage incarné dans Ip Man 2 par ce même SAMMO HUNG n’a absolument rien à voir bien qu’il soit vêtu de la même façon
  • Ce film ne peut pas être considéré comme IP MAN 3 étant donné que l’équipe de production et les acteurs principaux (excepté Sammo hung) ne font pas du tout partie de l’équipe Donnie Yen/Wilson Yip

Un mot sur DU Yuhang, acteur encore assez méconnu jouant le rôle de Ip Man dans cette oeuvre, qui faisait partie de l’équipe de Wushu de Hong Kong où il a raflé quelques médailles d’or principalement en Changquan à main nues. Effectuant ses débuts à l’écran en 2008 dans IP MAN 1 et 2 puis dans BODYGUARDS ET ASSASSINS, il a pu recevoir les conseils avisés de Donnie Yen qui s’est rendu disponible pour soutenir le jeune acteur ainsi que les conseils du « vétéran » Sammo Hung qui lui explique que: « le plus difficile dans les films d’arts martiaux ne sont pas les combats en eux-mêmes, mais la façon de recevoir un coup et de le jouer correctement ».

Ip Man 3: Bruce Lee et son maître

Nous savons d’ores et déjà que le réalisateur des 2 premiers opus prépare un IP MAN 3 dans lequel l’acteur taïwanais Jay Chou (Zhou Jie Lun en mandarin) devrait, selon les mots du réalisateur, incarner Bruce Lee (Li Xiao Long en mandarin) alors élève du plus célèbre maître de Wing Chun. Ici attention à l’overdose ! Ip Man est un peu servi à toutes les sauces et est devenu aujourd’hui un véritable blockbuster

D’ailleurs Donnie Yen lui-même, soutenu par Raymond Wong, a émis quelques réserves sur l’utilité de poursuivre l’aventure aussi loin et certains médias de Hong Kong et de Taiwan évoque la possibilité d’un retrait de l’acteur principal. Ce dernier reste d’ailleurs très exigeant sur le profil de l’acteur qui incarnera le personnage de Bruce Lee: « il devra au moins ressembler fortement au petit Dragon et devra également être un pratiquant très aguerri ».

Source : kungfu-style.com